Vous êtes ici : Accueil >> Fiches animalières

  • Nouvel espace de 800 m2

    intégrant un nouveau Scanner vétérinaire Siemens dernière génération et un centre de rééducation fonctionnelle
  • 24h/24 et 7J/7

    Les équipes du Centre Hospitalier Vétérinaire Pommery vous accueillent à Reims 24h/24 et 7J/7.
 

NAC : La vaccination du lapin

OBJECTIFS ET RYTHME DE LA VACCINATION :

La vaccination est le meilleur moyen de protéger un individu contre les maladies virales graves que peuvent contracter les lapins. Les vaccins permettent de préparer votre lapin, dès l’âge de 5 semaines, à réagir rapidement et efficacement contre ces germes s’il les rencontre après avoir été vacciné. L’effet bénéfique de la vaccination n’est pas définitif, c’est la raison pour laquelle il est indispensable de procéder à des rappels réguliers des vaccins de votre lapin. Le rythme des ces rappels est fixé par votre vétérinaire en fonction du type de vaccin utilisé, de la situation épidémiologique de la région et de la législation en vigueur.

QUE FAIRE AVANT ET APRÈS L’INJECTION ?

La vaccination représente un petit "stress" pour l’organisme : elle sera mieux tolérée et plus efficace si l’animal est en bonne forme. Afin de s’en assurer, votre vétérinaire procédera à un examen minutieux de l’animal avant de le vacciner. Penser à lui signaler toute anomalie que vous auriez constatée. L’injection est en général parfaitement tolérée. Dans de rares cas, on peut observer après l’injection une fatigue passagère ou l’apparition d’une petite réaction locale au point d’injection qui disparaît spontanément en quelques jours. Dans tous les cas, il est recommandé de laisser le lapin au repos pendant les 24 heures qui suivent une injection vaccinale.

LES PRINCIPALES MALADIES INFECTIEUSES :

- La myxomatose : C’est une maladie virale très contagieuse et grave pour laquelle il n’existe aucun traitement. Le lapin peut être atteint par contact direct ou indirect avec un lapin contaminé ou par les insectes piqueurs, notamment les moustiques. Votre lapin peut donc développer la maladie même s’il vit à l’intérieur strictement et n’a pas d’interaction avec d’autres lapins. Le virus va infecter la peau et entraîner l’apparition de nodules et/ou l’arbre respiratoire et entraîner une rhinite et une pneumonie. Dans tous les cas, le virus diminue les défenses du lapin qui aura de plus en plus de mal à lutter contre les autres infections. La vaccination contre la myxomatose n’empêche pas l’infection mais augmente fortement les chances de guérison du lapin.

- La maladie virale hémorragique : C’est une maladie virale très contagieuse pour laquelle il n’existe aucun traitement. Elle est mortelle dans presque 100% des cas. Elle est transmise suite à un contact direct avec un lapin contaminé, ou via l’eau, la nourriture ou du matériel ayant été en contact avec un animal atteint. Les insectes piqueurs pourraient aussi transmettre la maladie, comme pour la myxomatose. Votre lapin peut donc développer la maladie même s’il vit à l’intérieur strictement et n’a pas d’interaction avec d’autres lapins. La maladie peut se manifester par de la fièvre, de l’abattement, de la diarrhée, des difficultés à respirer mais le plus fréquemment, le lapin ne présente aucun symptôme et meurt brutalement. La vaccination contre la maladie hémorragique du lapin n’empêche pas l’infection mais permet d’aider le lapin à lutter contre le virus et d’éviter son décès.

Pour tout complément d’information, toute l’équipe de la clinique se tient à votre disposition.

 

Télécharger le document de liaison

Les chiens de 1ère et de 2ème catégorie doivent être muselés et tenus en laisse dans tous les lieux publics ou locaux ouverts au public.